Yvan Claude Anong : « Nous allons faire mieux qu’en 2018 »

Yvan Claude Anong : « Nous allons faire mieux qu’en 2018 »

Le sélectionneur adjoint des lions indomptables U20 filles pense faire mieux pendant le Championnat d’Afrique des Nations prévu Ouganda. Le tournoi des partenaires rendu à sa quatrième journée a permis au coach adjoint d’affirmer sans ambages que ses pouliches peuvent tenir le coup.

Les coéquipières d’Ekando Mbila continuent à assimiler les notions du staff technique. La sélection nationale s’est confrontée le 22 janvier avec le club Nyong-et-Ekelle Volleyball au palais des sports de Yaoundé. A l’issue de ladite rencontre où les deux formations se valaient, les U20 ont dû moins pris l’ascendance au score de 3 sets à 0 (25-13, 25-16 et 25-17). Les pouliches du patron du banc de touche, Carole Ambatta s’est affirmée malgré certains couacs.

« Notre sentiment est bon même comme les filles n’ont pas respecté toutes les consignes données. Nous avons vu ce qui a marché et ce qui n’a pas marché ça va nous permettre de commencer dès la séance de demain (23 janvier…Ndlr) à travailler sur ce qui n’a pas marché que nous avons relevée. Sinon dans l’ensemble, elles se sont battues et on a essayé de tourner au maximum. Tout le monde a essayé de jouer. Ça nous donne les idées sur le potentiel  12 et 14 qui iront au championnat d’Afrique » explique le coach adjoint.

A lui d’ajouter : « Malgré les problèmes d’école parce que les enfants vont à l’école en journée et on ne peut que s’entrainer en soirée. Ce n’est pas facile mais nous sommes obligés de nous adapter avec le contexte. Ça avance parce que ça fait plus de trois mois que nous sommes en stage. Nous espérons que si tout se passe bien, nous allons faire mieux qu’en 2018. Si la compétition c’est demain, nous sommes prêts(…) ».

« L’état d’esprit est bon. Tout le monde sait pourquoi on travaille et chacun a son objectif d’être la meilleure. Etre la meilleure avec une concurrence saine, je passe que c’est ça. Je vais prouver pendant la compétition et je vais montrer que cette tâche on ne me l’a pas donné pour rien. Je vais encourager mes coéquipières pour que nous ayons le même état esprit » renchérie Ekando Mbila, passeuse.

%d blogueueurs aiment cette page :