Tennis de table – Championnat individuel 2020 : Nyoh Derrick sacré Champion du Cameroun

Tennis de table – Championnat individuel 2020 : Nyoh Derrick sacré Champion du Cameroun

Vainqueur de l’Open 2020, Nyoh Derrick est allé avec la même hargne pour remporter le championnat national individuel saison 2020 devant Alain Jague Tsague au score de 4 sets à 0 au palais de sport de Yaoundé le 9 janvier dernier.

Le remark de l’open 2020 n’a pas été en faveur du numéro 2 camerounais, Alain Jague Tsague. Comme à la précédente finale en catégorie senior messieurs, le sociétaire du club IUG n’a pas résisté aux assauts de celui qui se fait appeler le « Number one ». Au championnat individuel, Nyoh Derrick a récidivé. Battu à l’Open 4 sets à 0, il a infligé le même score pour ainsi remporter le titre de Champion du Cameroun pour la trois fois d’affilées. « Je suis très content de ma performance dans cette compétition parce que j’ai travaillé dur (…). Je prends le temps de travailler physiquement sur la table. Quand tu réussis d’atteindre un objectif après l’avoir préparé, tu es content » explique le champion 2020, Nyoh Derrick.

Finale du Championnat national individuel 2020, Alain Jague Tsague est au service.

Deuxième défaite après celle de l’Open et bien qu’il soit le Numéro deux national, Alain Jague Tsague est conscient de sa faiblesse. « Je ne suis pas très déçu car mon adversaire était très coriace. Il s’est beaucoup entrainé et il a très bien joué(…). Ce n’était pas facile car la dernière fois je n’ai pas joué mieux que ce match. Il a joué tactiquement et il était physique plus que moi » argumente-t-il. Selon ce perdant, l’une des causes de sa défaite est sa dépense d’énergie en demi-finale face à Prosper Ndikum. « Ndikum m’a un peu épuisé. Bon ! C’est vrai il faut aussi travailler physiquement c’est ça qui m’a manqué. »

Pas question de dormir sur son laurier

Invincible depuis plus de trois, Nyoh Derrick sait que toutes ses victoires proviennent d’une dure préparation. A cet effet, le Champion 2020 a un objectif celui de « continuer de jouer bien » mais à côté de ce challenge, il entend préparer la relève « encourager les jeunes qui viennent après moi pour qu’ils suivent mes pas et deviennent un grand joueur. »

Dans la catégorie senior dames, Elise Ngo Bikaï n’est pas allé du dos de la cuillère. La pongiste a remporté toutes les trois manches face à Stella Touozé. Raoul Maffo chez les vétérans s’est finalement imposé auprès d’Ogen venu des berges du Wouri par 3 sets contre 2. Julia Mbock a fait profil bas à Acha Christ.

%d blogueueurs aiment cette page :