Tchana Pierre : Un mausolée en sa mémoire est en cours

Tchana Pierre : Un mausolée en sa mémoire est en cours

Décédé en 1998, l’auteur de la célèbre chanson à succès  « il n’est jamais trop tard » sera remémoré. Le ministre des Arts et de la Culture, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt valide le projet du promoteur culturel, Jean Guy Wandji pour la construction d’un mausolée dès le lundi 15 mars 2021 à Bangoulap.

C’était au cours d’une audience accordée au porteur de projet Jean Guy Wandji et sa délégation le 9 mars dernier au ministère des Arts et de la Culture à Yaoundé. L’objectif de cet entretien était de solliciter un accompagnement pour la réalisation d’un projet de construction d’un mausolée en la mémoire de l’artiste Jean Pierre Tchana.

Le Ministre, Pierre Ismaël Mbidoung Mkpatt, le promoteur culturel Jean Guy Wandji et sa délégation.

A l’issue de cette audience, une date a été arrêtée pour commencer les travaux du mausolée le 15 mars 2021. L’héritage et les œuvres de l’icône de la musique camerounaise seront de nouveaux perceptibles par ses fans.  Selon le promoteur culturel, le monument va mesurer environ 10 mètres et sera construit à base de briques de terre avec un toit en chaume pour mettre en valeur le patrimoine culturel camerounais. « Nous voulons que les jeunes sachent qu’il y’a eu un artiste qu’on appelait Tchana Pierre. Ce mausolée rappellera aux touristes qui viendront à Bangoulap qu’il y’a eu un artiste qui a  marqué l’Afrique à travers ses chansons dans cette région » a expliqué Jean Guy Wandji.

Originaire de Bangoulap, le mausolée de Tchana Pierre sera construit dans ce lieu où repose son corps. « Bangoulap est une terre d’artistes ; les rois de cette contrée y ont installé le Cité internationale de la musique et de la danse. Il se trouve également que Tchana Pierre est originaire de cette localité et il y a été enterré » a justifié le promoteur concernant le choix de l’emplacement dudit projet.

%d blogueueurs aiment cette page :