Suspension du Cameroun de l’Agoa: « On ne peut pas dire que cette sanction soit injustifiée » (spécialiste)

Suspension du Cameroun de l’Agoa: « On ne peut pas dire que cette sanction soit injustifiée » (spécialiste)

Le président Donald Trump n’a pas tort de sanctionner le Cameroun. C’est un camerounais qui le dit. L’ancien ministre camerounais des Travaux publics (2002-2006) ne croit pas que la suspension du Cameroun de l’Agoa ne soit injustifiée.

Dans un entretien à Apa, Dieudonné Ambassa Zang va même plus loin. Selon lui, les États-Unis ont pris du temps avant de prononcer la sanction.

« En analysant froidement le contexte, on ne peut pas dire que cette sanction soit injustifiée. On pourrait même dire qu’elle arrive assez tardivement », soutient l’ancien ministre de Paul Biya.

Pour l’admission du Cameroun dans l’Agoa, Dieudonné Ambassa Zang explique avoir fait plusieurs voyages aux États-Unis dans ce sens. À l’époque, il était secrétaire général du ministère du Développement industriel et commercial.

Sur les conditions d’admissibilité à ce programme, il cite la bonne gouvernance, l’économie de marché, la lutte contre la corruption, la protection des droits des travailleurs, comme faisant, entre autres, partie des exigences.

A lire aussi
Échanges des billets mutilés : la BEAC sensibilise

Par ailleurs, dans son entretien, rappelle, qu’à un moment donné, des pays se sont vus exclure de l’Agoa. Il s’agit de la RDC de la Somalie, du Soudan, du Soudan du Sud, du Swaziland et du Zimbabwe.

%d blogueueurs aiment cette page :