Sport pour déficients intellectuels – Meeting International : Le Cameroun est prêt

Sport pour déficients intellectuels – Meeting International : Le Cameroun est prêt

L’ouverture solennelle du Meeting International et football à 11 pour déficients intellectuels a lieu ce 20 avril au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Bien avant cela, une réunion préparatoire à la double compétition s’est tenue hier 19 avril au siège de la Fédération Camerounaise de Sport pour Déficients Intellectuels (Fecasdi). Le Secrétaire général de ladite fédération, Sadrack Ndjell a fait entendre que le pays hôte est prêt.

Initialement prévu l’année dernière, la covid-19 a obligé les organisateurs à repousser la date du meeting international à ce jour. Trois pays vont prendre part à cette double compétition, à savoir, le Cameroun, le Gabon et la Guinée Équatoriale. Malgré la présence de la pandémie, le Cameroun se dit prêt pour l’organisation de ce meeting.  « Nous sommes en train de finaliser les derniers zones d’ombres qui concernent l’organisation de ce tournoi. Nous avons fait le point de différentes commissions. Nous avons vu que presque tous les éléments sont en train d’être mis en place à la fois sur le plan technique et sur le plan de la logistique. Mais demain (20 avril…Ndlr), nous allons continuer avec la réunion technique qui va se tenir avant le début des compétitions » explique le Sécretaire général de la Fecasdi, Sadrack Ndjell.

Les lions indomptables d’athlétisme et de football sont prêts

Leader en Afrique Centrale en athlétisme et en football à 11, le Cameroun  souhaite maintenir ce titre. Conscients de cet enjeu, les entraineurs nationaux ont mis tout en œuvre pour galvaniser leurs poulains. « Sur le plan footballistique, le Cameroun est prêt. Parce que nous avons commencé avant même le stage interne, il y’a eu un stage externe et nous avons préparé nos joueurs sur deux plans principalement notamment physique et technique. Et, lors du stage interne, nous avons insisté sur ce plan technique et sur le système de jeu parce que nous connaissons notre adversaire le Gabon » justifie l’entraîneur adjoint de l’équipe nationale des déficients intellectuels, Saha Olivier. Même son de cloche en athlétisme, « Nos enfants sont déjà prêts » affirme l’entraineur adjoint de l’équipe nationale d’athlétisme, Pauline Leumeni.

La compétition  va s’achever le 24 avril prochain.  Le Cameroun, pays hôte, va bénéficier non seulement des Tests Psychométriques de dernière génération, afin de classifier ses athlètes pour s’inscrire dans le ranking mondial, mais aussi de s’arrimer aux normes internationales du sport pour Déficients Intellectuels

%d blogueueurs aiment cette page :