Santé : La première cuvée des médecins « news look »

Santé : La première cuvée des médecins « news look »

Près de 400 jeunes médecins issus de la réforme de l’école de médecine ont prêté serment ce 28 avril 2021 à l’Ordre National des Médecins du Cameroun situé à Yaoundé. C’était en présence du président dudit Ordre, Dr Sandjon et ses collaborateurs.  

La main droite levée à  45°, ils ont répété après le président de l’Ordre National des Médecins du Cameroun le texte de code et déontologie mentionné sur chaque exemplaire du serment. Après cette prestation, les docteurs en médecins sont dorénavant devenus les médecins. « Ils doivent retenir qu’ils viennent de prêter serment pour protéger la vie humaine, pour être aux avant-postes, pour s’interposer entre cette pandémie et les populations. Je leur ai dit qu’ils ont des droits mais aussi des devoirs. Les droits sont bien sûr les droits humains mais les devoirs de protéger les citoyens, de mettre tout en œuvre(…) » rappelle le président.

Isaac Che Ngang âgé de 25 ans est le major de cette cuvée. L’ancien étudiant de la faculté de médecine à l’Université de Buea rend grâce au tout puissant et promet d’être méticuleux. « Le serment qu’on a prêté et tellement important pour nous. Car, ma profession concerne les vies humaines et tu dois être concentré et donné tout sans commettre des erreurs afin de sauver les vies ».

Isaac Che Ngang, Major de la première cuvée

Une reforme salutaire

Jadis la formation des médecins ne suivait par les rouages scientifiques. L’ONMC a saisi le gouvernement pour revoir cette méthodologie. Aussitôt l’Etat a été sensibilisé et une reforme a vu le jour pour afin voir naître les « vrais » médecins. « Il y’a une réforme qui a été faite et est à son aboutissement aujourd’hui. Donc croyez-moi, une fournée des médecins qui sortent cette année. C’est la fournée de la réforme et nous sommes fiers de les accueillir parce que nous avons été en amont c’est-à-dire à la sélection de ses médecins, à l’examen de recrutement et en aval aujourd’hui pour les faire sortir et aller travailler toute une vie » indique le leader de l’ONMC.

 

%d blogueueurs aiment cette page :