Quart de finale Cameroun – RDC : Pas de marché noir autour des billets

Quart de finale Cameroun – RDC : Pas de marché noir autour des billets

En répondant aux camerounais mécontents de n’avoir pas eu le billet de ce fameux quart de finale du 30 janvier au Complexe sportif de Japoma à Douala, le Ministre des Sports et de l’Education Physique, le Pr Narcisse Mouelle Kombi a été clair sur cette question de vente de billets au cours du journal parlé grand format au poste national, ce 29 janvier.

En direct de Douala au stade de la Réunification Bepanda le patron des sports camerounais n’est pas allé du dos de la cuillère pour exprimer son ressenti. « Je tiens à souligner que les billets ont été vendus contrairement à ce que l’on entend çà et là. Après une enquête auprès de la commission billetterie, ont été vendus en toute transparence. C’est-à-dire qu’ils ont été livrés au point de vente habituel et se sont les premiers venus qui ont été servis tant au parcours Vita, dans les stations Total qu’aux différents points de vente qui ont été localisés au stade de la Réunification à Bepanda ou encore au Complexe sportif de Japoma »

A lui d’ajouter : « Le comité local d’organisation de même que la CAF  est tombé d’accord sur cette jauge, ont mis en vente à Douala un peu moins de 10 000 billets compte tenu de la capacité maximale du stade et compte tenu des stocks incompressibles. Quand j’évoque les stocks incompressibles c’est ceux qui sont destinés automatiquement à la CAF selon un certain pourcentage.

Vous voulez donc qu’avec l’engouement extraordinaire, avec l’enthousiasme et l’intérêt que la population manifeste pour la rencontre de demain. Ces stocks qui ont été vendus dans les mêmes conditions que pour les autres rencontres sportives qui se sont jouées tant à Douala qu’à Japoma, je dis bien dans les mêmes conditions, aux mêmes points de vente. Les stocks ont été épuisés en un temps record. »

Pour l’instant 25% des spectateurs sont admis au stade. La donne pourra basculer aux demi-finales pour aller à 50% selon la CAF. Toujours est-il qu’il y’a eu trop de bruit sur cette affaire de billet. « Donc il s’agit d’appeler les populations de Douala si admiratives des lions indomptables à continuer à supporter les lions indomptables et à continuer à respecter l’ensemble des conditions qui ont été indiquées par l’instance faîtière continentale »  conclut le Ministre.

 

%d blogueueurs aiment cette page :