Port Autonome de Douala : Que peut le Président Biya face à ses collaborateurs ?

Port Autonome de Douala : Que peut le Président Biya face à ses collaborateurs ?

La concession du Terminal à conteneurs du Port Autonome de Douala est au centre des débats.

L’instruction du Chef de l’Etat suspendant le processus d’attribution du Terminal à conteneurs de Douala remet au goût du jour les manœuvres pernicieuses qui ont abusivement écarté le groupe Apmt/Bolloré de l’offre de concession. Une certaine presse reste mise à contribution pour masquer la forfaiture. Le président Paul Biya est maintenant au courant de tout ce qui s’est passé. Va-t-il sévir ? Ou alors le SG Ministre d’Etat agissait réellement au nom de l’Etat. Depuis l’arrivée de Monsieur Le Dryan et le document du Sgpr dans les réseaux sociaux, tout est clair. La France a-t-il fait pression sur le régime de Yaoundé ?

Rappelons que l’offre de Bolloré pour cette concession c’est 40 emplois directs (99% de camerounais), 1360 indirects et 1542 induits. La politique sociale est axée autour de la couverture maladie pour les employés directs et leurs ayants-droits et la mise à disposition via un centre médical qui assure les visites systématiques du personnel et les campagnes de santé ; la mise en place d’une retraite complémentaire payée par Dit à chacun de ses collaborateurs ; le paiement annuel d’une prime d’intéressement de 2% du résultat net au personnel de Dit ; un programme de formation continue du personnel à l’étranger avec une moyenne de 5000 heures de formation par an pour une cinquantaine de millions de francs CFA.

 

%d blogueueurs aiment cette page :