Politique : Les grandes victoires de Paul Biya

Politique : Les grandes victoires de Paul Biya

Depuis son accession à la magistrature suprême en 1982, le Président de la République s’est employé à servir son peuple et hisser son pays au panthéon des Nations où il fait bon vivre.

 

6 novembre 1982 – 6 novembre 2019. Cela fait 37 ans d’un mariage d’amour et de raison entre Paul Biya et son peuple. C’est en effet à cette date que le Président de la République a prêté serment pour la première fois devant la Représentation nationale. Depuis lors, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. De la politique au sport, en passant par l’économie et la diplomatie, Paul Biya en grand acteur politique et en homme d’Etat dévoué à la tâche, a engrangé de nombreuses victoires pour le bien-être de ses compatriotes.

Sur le plan sociopolitique,

L’homme du 6 novembre restera celui qui aura amené la démocratie au Cameroun, avec la libération de l’espace politique qui a entrainé l’avènement du multipartisme. Que dire de la modification de a constitution qui a amendé et entrainé la consécration des libertés d’expression et de manifestation au Cameroun. Tranchant ainsi avec l’ordre établi dans la première République. L’organisation d’élections plurielles pour lequel le peuple n’a cessé de renouveler sa confiance à l’homme du renouveau. Le dernier aux élections présidentielles d’octobre 2018. Pour un septennat des grandes opportunités.

Si les camerounais font confiance en leur guide, c’est que ce dernier le leur rend bien. Grâce à la maestria de Paul Biya et son sens de la répartie, le Cameroun a su demeurer un havre de paix. Où il fait bon vivre, où les citoyens de toutes les contrées vivent ensemble. Nonobstant quelques velléités tribalistes, les Camerounais ne se sont jamais laissé distraire. Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, tout Camerounais se sent chez lui. Et, c’est une victoire à mettre à l’actif du Président Paul Biya.

Sur le plan économique,

nul n’a besoin de rappeler que le Cameroun reste la locomotive et le poumon économique de l’Afrique Centrale. Avec une croissance de l’ordre des 4%, soutenue par une économie diversifiée, le pays fait face aux chocs exogènes et fait preuve de résilience. Il est d’ailleurs cité comme un modèle de développement économique grâce à son programme de grandes réalisations impulsé par le Chef de l’Etat. La mise en place des infrastructures diverses redonne un autre visage (moderne) au Cameroun et attire des investisseurs.

Au chapitre des victoires sportives,

on passerait des heures à éplucher les lauriers engrangés par les sportifs Camerounais sous le règne de Biya. Des lions indomptables de football aux athlètes, en passant par les boxeurs, les handballeurs, les volleyeurs, etc… Paul Biya a su imposer sa vision du sport, un sport qui gagne. Avec une vision contenue dans cette célèbre phrase : «  Il n’y a pas de sport majeur ni de sport mineur encore moins de sport réservé ».

Des victoires qui ont fait et font rayonner les pays à l’international. Du coup, Paul Biya reste un Chef d’Etat modèle dans le monde diplomatique. En témoignant les nombreuses sollicitations dont Biya fait l’objet à travers le monde. Son expérience inspire ses homologues à travers le monde.

37 ans après, Paul Biya dirige son pays avec la même énergie, la même passion, la même envie et encore et toujours avec cette soif de servir les autres.

%d blogueueurs aiment cette page :