LFFC : 12 clubs de football féminin habillés par Guinness

LFFC : 12 clubs de football féminin habillés par Guinness

C’est la substance de la cérémonie de remises des équipements entre le sponsor et la Ligue de Football Féminin du Cameroun (LFFC), ce 26 novembre à Yaoundé.

Le 14 novembre dernier à Douala, la Fédération Camerounaise de Football et la société Guinness ont signé un contrat de deux ans. Dans la clause, la société d’origine sud-africaine équipe douze clubs engagés dans le championnat féminin de première division et donne le perdiem aux joueuses engagées à ladite compétition. C’est dans cette lancée que ledit sponsor a tenu à remettre les équipements à qui de droit. « (…) remettre officiellement les équipements à la fédération, c’est un sentiment de fierté parce que nous avons collé l’acte à la parole. (…) Les équipements sportifs dont il s’agit des maillots, de barres, des shorts, sacs, de ballons. (…) Chaque club aura deux jeux de maillots, 25 maillots pour  25 joueuses » éclaircit Mathias Nana, Digital and Media Manager de  ladite structure.

« Avec ses équipements, je crois que ces clubs eux-mêmes savent et en feront bon usage et continueront à faire ce qu’ils ont toujours fait pour hisser très haut le drapeau camerounais depuis plusieurs années » lance la présidente de la Ligue de Football Féminin du Cameroun, Céline Eko. C’était sous le regard attentif du président de l’Association Nationale des Promoteurs et Présidents des Clubs de Football Féminin (ANPPCFF) et par ailleurs président du club Awa Football filles, Awa Thomas Beauregard. «  Nous allons les utiliser en bon escient. Nous voulons vraiment que les choses avancent dans le bon sens, c’est notre souhait (…)»

La question du perdiem

La Guinness Super League a déjà pris sa locomotive au point où la troisième est annoncée le 28 novembre prochain. Mais, l’une des clauses du contrat n’est pas mise en exergue. Jusqu’ici aucune date n’est avancée mais les préparatifs vont bon train selon la présidente de la ligue. « Nous sommes là-dessus pour s’organiser avec la société Guinness et les présidents de club qui doivent d’abord nous envoyer la liste de leurs joueuses et puis le reste suivra normalement » explique Céline Eko. Au représentant de la firme internationale de renchérir : « on a décidé de payer les perdiems aux joueuses chaque mois. Les perdiems seront virés dans les comptes respectifs de chaque joueuse ».

%d blogueueurs aiment cette page :