Fecafoot : Vers un objectif bien précis

Fecafoot : Vers un objectif bien précis

Plusieurs chantiers se dessinent après les réunions du comité exécutif et l’assemblée générale extraordinaire de la Fecafoot. Le président de cette instance faîtière nationale l’a fait savoir aux Hommes de média, le 24 janvier dernier à Yaoundé.

8.355.889.519 frs CFA est le budget de l’exercice 2020 examiné et adopté par l’assemblée générale. D’après le président, ce budget est dédié aux investissements, fonctionnements et compétitions internationales et nationales.

En dehors des investissements sur le plan sportif, l’achèvement des travaux du siège de la Fecafoot est au centre des préoccupations. Ainsi, « Nous espérons sortir dans un imbroglio juridique qui va nous permettre de lancer un appel d’offre pour pouvoir relancer les travaux du siège » explique le président. D’après ce leader, les travaux pourront « finir d’ici la fin d’année »

Seidou Mbombo Njoya, Président de la Fecafoot

Développement du football

Après une stabilité administrative au sein de la Fecafoot, l’instance faîtière nationale a renoué avec certains fonds prévus par la Fifa. Ainsi, la tour de Tsinga va bénéficier au programme Forward de la Fifa dédié au développement du football. Grâce à ce fonds, l’instance faîtière va réhabiliter le centre technique de la Fecafoot à Odza. « (…) une bonne partie réservée à la rénovation totale de notre centre technique d’Odza, pour lequel nous augmentons le standing (un bâtiment supplémentaire, la clôture…Ndlr) et permettre à toutes nos équipes nationales dorénavant de bénéficier de cette infrastructures y compris l’équipe A. ça nous permettra de faire des économies substantielles en terme d’hébergement »

Dorénavant, l’instance faîtière diffusera tous les matchs de l’élite one et two. « L’acquisition du matériel audio-visuel, nous allons produire nos propres événements. Ça va nous permettre d’avoir une certaine autonomie de pouvoir couvrir nos propres événements » éclaircit le président. C’est une innovation sur le plan national mais certaines fédérations africaines diffusent leurs rencontres, le cas de la Mauritanie.

Football à la base

Conscient du fait que le football amateur est l’essence du développement du football, la Fecafoot risque augmenter l’enveloppe financière à ce pan. 184 millions était le budget dédié à ce secteur en 2019. « Nous comptons certainement apporter encore plus parce que nous pensons cela constitue la base du football. Et, nous avons décidé de soutenir la ligue et mettre tous les moyens pour qu’ils organisent dans leurs régions les championnats. Nous allons démarrer la saison à Douala(…). C’est qu’il y’a de plus de licenciés »

 

%d blogueueurs aiment cette page :