Cyclisme – Fenap vélo : Kuissi & Mboua vainqueurs du GPE

Cyclisme – Fenap vélo : Kuissi & Mboua vainqueurs du GPE

Eric Ngomeni Kuissi côté messieurs a fait la danseuse pour se frayer le chemin de la victoire devant Idriss Kono vainqueur de la dernière édition. Merveille Mboua chez les dames a encore prouvé sa suprématie face à Orlaine Lékané. Le coup de pédale de la 9ème édition du Grand Prix de l’Eau (GPE) s’est déroulée le 25 octobre dernier au cyclopiste de Yassa à Douala sur 120 km. Cette première compétition postcovid est placée sous la houlette de la Fédération Nationale de Pratiquants de vélo Afrique Centrale.

« C’est un honneur de pouvoir le battre »

Renvoyé en mars dernier à cause de la Covid-19, la 9ème édition du GPE a réconcilié les cyclistes de la Fenap sur la piste. Cette course a été l’occasion pour bon nombre de coureurs de connaître leur niveau. Toutefois, les amoureux de la petite reine prenaient du plaisir à pédaler. Sauf que les challengers n’étaient pas venus en balade. Il fallait à tout prix remporter un trophée. Ainsi, Eric Kuissi n’a ménagé aucun effort. Entre attaques et contre-attaques, le sociétaire de Progiciel VC  a tout mis en exergue pour arracher le maillot jaune. « Ça me fait plaisir vu que c’était mon challenger numéro un de cette compétition, vu qu’il est vainqueur sortant. Pour moi c’est un honneur de pouvoir le battre aujourd’hui afin qu’il ne puisse pas rééditer l’exploit de l’année dernière ». Comme tout sportif, le vainqueur ne compte pas lâcher prise à cette tunique. « Mes ambitions pour ce maillot est de garder assez lointain et si possible si Dieu le veut finir la saison avec ce maillot. Car (…Ndlr) ce maillot donne les aisselles. Ce maillot est le plus convoité du peloton. Tout le monde a priori est mon adversaire, donc je vais me battre corps et âme pour préserver ce maillot »

« C’est ça qui m’a poussé à appuyer sur le pignon »

Merveille Mboua quant à elle garde toujours la même hargne. Contente de la reprise de la compétition et sûre de ses qualités, elle a encore damé le pion à Orlaine Lékané. « Ma force est d’avoir l’expérience. J’ai d’abord l’expérience et l’amour du vélo c’est ce qui m’a motivé et, surtout la reprise de nos activités. Ça m’a manqué et je peux dire que j’avais la rage dont c’est ça qui m’a poussé à appuyer sur le pignon ». Malgré quelques difficultés perçues sur la piste, la vainqueur est restée positive. « Au cours de l’épreuve, nous avons rencontré les dos d’âne qui n’étaient pas vraiment facile. Car il y’a les chutes et tu peux avoir les blessures(…) ». La victoire est certes la bienvenue mais elle n’espère pas baisser la garde au cours des prochaines compétitions. Son secret est de continuer l’entraînement. « J’envisage faire le meilleur de moi, beaucoup m’entrainer pour garder la forme et aussi faire plaisir au public »

Quatre clubs étaient en lice du Grand Prix de l’Eau notamment EGM VC, Progiciel VC, Achéga VC et Einstein VC. Tatsinkou Titi tenant du titre de la Transca 2019 s’est contenté à suivre le peloton. .

 

Classement du Grand Prix de l’Eau

Messieurs

  • Eric Ngomeni Kuissi Progiciel vélo club,
  • Kono Idriss Bâtisseurs VC,
  • Franklin Nguimkeng progiciel VC,
  • Kankeu Junior Achéga VC,
  • Niadjeu Crésus Bâtisseurs VC

Dames

  • Merveilles Mboua,
  • Lékané Orlaine

 

 

%d blogueueurs aiment cette page :