Coronavirus : La Fenap vélo AC soutient les mesures gouvernementales

Coronavirus : La Fenap vélo AC soutient les mesures gouvernementales

Au lendemain des mesures édictées par le Chef du gouvernement camerounais, la Fédération Nationale des Pratiquants de vélo Afrique Centrale (Fenap vélo AC) a immédiatement surseoir ses activités à l’instar du Grand Prix de l’Eau annoncé, du 20 au 22 mars à Douala. Ces restrictions ont été bien accueillies par le président de cette association, Flavien Guetsa Kamanou. Ce passionné de la petite reine l’a fait savoir au cours d’une interview accordée à votre site soleilfm104-tv.com, le 21 mars dernier à Yaoundé.

« Humblement je m’entendais à cette décision quand elle est tombée. Ça a peut-être marqué une désolation de plus à mon niveau. Mais avec un peu de recul, je l’ai trouvé pertinente. Et, chaque jour qui passe m’amène à croire que ça risque être un peu plus fort » indique le président. Cette crise sanitaire qui sévit dans le monde a paralysé le secteur du sport. Le coronavirus  a imposé un style de vie pas du tout commode mais impératif pour notre santé. L’association elle-même a pris des mesures pour contrecarrer cette pandémie. « Au niveau de la Fenap vélo nous avons instruit un repli de chacun dans sa solitude, dans son isolement » explique-t-il.

Sauf que Cette décision de mettre une pause aux activités de la Fenap a été mal accueillie. « (…) Si bien que certains esprits mal affermis ont même plutôt tendance à penser que notre mesure n’est pas en conformité avec les aperçus des uns et des autres. Donc c’est le lieu pour moi avec les éléments que moi-même j’ai pu recouper aussi bien au niveau du Cameroun que les pays étrangers, cela m’amène à renouveler cet appel au niveau de toute la communauté sportive et celle de la Fenap vélo en particulier » confirme Flavien Guesta Kamanou.

Il y’a une lueur d’espoir

Cette loi dictée par le coronavirus oblige la Fenap à attendre mais aussi à se projeter à un réajustement de son calendrier sportif. « (…) l’observation, le questionnement, les stratégies, toutes formes possibles d’alternative sont en train de trotter dans nos têtes. Parce que quand il y’a la chute d’un arbre ou d’un baobab on attend d’abord qu’elle repose au sol. C’est vraiment la chute d’un arbre de forêt. Donc ça dévaste tout au passage dont nous attendons d’abord que ça se stabilise un peu. Avant même que nous continuions à attendre ces stabilisations, chaque jour les données changent et nous sommes vraiment surpris »note-t-il.

La Fenap tout comme tout le monde nourrit l’espoir d’un retour à la vie normale. « (…) nous prions que les données se soient retournées en faveur de la santé. (C’est…Ndlr) l’espoir que tout le monde manifeste au retour de la normale des choses ». L’association va souffler sur la dixième bougie d’un pan de ses activités dénommée « Transrégionale Camerounaise » entre le mois de juillet à août. A cet effet, le promoteur estime  « que d’ici là, nous pouvons espérer que rien ne fera basculer les choses ». Plus de 100 coureurs sont attendus à cette apothéose sans oublier les spectateurs scotchés sur toutes les plateformes numériques de la Fénap vélo AC. Qui sera donc le prochain remplaçant de Tatsinkou Titi vainqueur de l’édition 2019 ? Comme disent les anglo-saxons Just wait and see.

 

%d blogueueurs aiment cette page :