Commission du Bassin du Lac Tchad : Vers une adoption du budget annuel 2020

Commission du Bassin du Lac Tchad : Vers une adoption du budget annuel 2020

Les commissaires de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) se concertent pour l’arrêt d’un plan de travail et budget au cours de l’année 2020. Tel est l’objectif de la 65ème session ordinaire du Conseil des Ministres de la CBLT. Alamine Ousmane Mey, Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire a donné le ton à ce conclave tenu le 19 décembre dernier à Yaoundé.

20 485 171 000 francs CFA est le budget estimatif pour le déroulement de la CBLT au cours de l’exercice 2020. Ce montant a connu une nette augmentation de 16% contrairement à l’année 2019. S’agissant du plan de travail, les commissaires entendent contribuer à la restauration et la préservation durable du Lac Tchad et de son écosystème afin d’accroître la résilience des populations. En cela s’ajoute l’augmentation des revenus pour le mieux-être des populations, ceci en tenant compte de la gestion équitable des ressources en eau. Ainsi, la CBLT espère avoir une dotation pouvant permettre la mise en œuvre des actions prioritaires de développement et de fonctionnement.

L’importance de la 65ème session du CBLT

« (…) Les questions de développement économique, de sécurité, d’intégration sous régionale, de lutte contre les changements climatiques font une attention particulière de la part des commissaires qui font certainement faire des solutions visant à relever le niveau d’eau de notre bassin » explique le Ministre camerounais.

A lui d’ajouter : « Bien entendu, les mesures qui seront prises dans un premier temps. Les études sont envisagées pour la réalisation de ses importants défis, d’alimenter le lac Tchad en ressources d’eau et plutard développer les activités économiques et sociales qui peuvent rendre nos populations plus résilientes et les éloigner des phénomènes liés à boko haram qui constituent une plaie dans la zone et qui mérite d’être dans la manière la plus vigoureuse(…) »

Suleiman Adamu, de nationale nigériane en tant président du Conseil des Ministres a piloté ses assises. Les pays membres tels que Nigéria, RCA, Tchad, Niger et Lybie ont répondu présents. Après la ville aux sept collines, la RCA va accueillir la prochaine réunion.

%d blogueueurs aiment cette page :