Colloque International de Sport pour personne en situation de handicap : 12 recommandations ont été adoptées

Colloque International de Sport pour personne en situation de handicap : 12 recommandations ont été adoptées

Au terme du colloque international organisé par le Conseil exécutif des jeux des personnes spéciales en Afrique francophone, douze instructions ont vu le jour ce 27 novembre à Yaoundé après cinq jours de réflexions. La question qui se pose, est la matérialisation de toutes ces réflexions.   

« Créer de pôles d’entrainement adapté pour la formation des personnes présentant un handicap ; Former régulièrement et recycler des entraineurs par rapport en leur handicap pour faciliter la détection des personnes vivant avec un handicap ; Multiplier les colloques pour sensibiliser les pays africains à adhérer à la politique d’éducation et de formation des personnes présentant un handicap ; Multiplier les compétitions des personnes présentant un handicap afin d’améliorer les chances de qualification pour les différentes compétitions internationales ; Solliciter l’apport de la Confejes pour l’action des responsables fédéraux… » sont entre autres quelques recommandations du colloque international. Ces experts en sport pour personne handicapée ont été réunis sur le thème : « La problématique du développement des sports pour personnes en situation de handicap en Afrique ».

Durant cinq de concertations, les présidents de confédération et des présidents de comité paralympique africain et bien d’autres personnalités ont livré vingt communications. « (…) Nous avons travaillé d’arrache-pied pour obtenir toutes les recommandations. L’avenir du sport pour personne en situation de handicap en Afrique sera meilleur »  rassure le président du colloque et président de la Fédération Camerounaise de sport pour déficients intellectuels, Jean Marie Aléokol Mabiemé.

Ecartés des stades depuis la dernière édition du jeu de l’avenir organisé au Cameroun en 2011, les personnes en situation ont hâte de s’exprimer. C’est dans cette optique que le représentant de la Conférence de la Jeunesse et des sports Abdoul Rachid Abdoul Baki estime que « La Conféjes s’investira pour que ce cadre se recrée et que nous puissions mettre en œuvre toutes ces recommandations qui, ont été le fruit de réflexions de ce colloque international. Nous allons faire un plaidoyer fort au niveau des Etats et gouvernements membres pour leur matérialisation »

%d blogueueurs aiment cette page :