Championnat National Individuel de Tennis de Table 2019 : Harriet Ntumnyuy plus forte

Championnat National Individuel de Tennis de Table 2019 : Harriet Ntumnyuy plus forte

La triple médaillée au Championnat d’ Afrique Centrale au Congo a eu du mal à s’imposer devant la championne du Top 16, Sorelle Nguimfack. Harriet Ntumnyuy parvient tout de même à conserver son titre sur le score de 3sets à 2. La finale de la catégorie dames senior a eu lieu ce 8 décembre à Yaoundé.

C’était une rencontre âprement discutée. Evoluant dans la même formation UIG, elles se maitrisaient parfaitement. C’est la deuxième fois que les deux pongistes se croisent après la coupe de l’Ambassadeur de Chine édition 2019. Sorelle Nguimfack avait trébuché. Cette fois-ci, Sorelle a aussitôt pris le devant de la scène en remportant le premier set (11-08). La riposte s’est faite au deuxième set par le numéro 1 (11-08). Harriet s’est encore montrée plus forte au troisième set (11-09) grâce à ses attaques percutantes.

La championne du Top 16 n’a pas fait profil bas face aux différents assauts de sa coéquipière en club. Ainsi, Sorelle a mis sur pied une nouvelle tactique qui a permis d’anéantir les prouesses de son adversaire. Au finish, elle a eu gain de cause (11-08).

Harriet Ntumnyuy (en noir) vs Sorelle Nguimfack (en bleu)

Etant plus enjambe que son antagoniste parce que revenue du championnat d’Afrique Centrale au Congo. Et aussi, elle a effectué un stage d’un mois et demi en Chine. Il n’était pas question de passer à côté de cette rencontre. Harriet a donc placé des attaques qui ont finalement déstabilisé Sorelle au cinquième set (11-07). Le numéro 1 garde difficile son titre. « C’est ma coéquipière on joue ensemble. Elle joue aussi offensif mais au dernier set, elle jouait plutôt défensif donc il fallait que j’assure mes attaques pour gagner » explique Harriet exultant de joie. La compétition a duré deux jours.

Harriet plus forte

Malgré que Sorelle soit revenue au score, la championne du Top 16 est consciente de sa piètre prestation. « Il y’a des balles, que j’ai carrément mis dehors et là-bas c’est une faute directe et ce n’est pas pardonnable ». Du coup elle reconnait qu’elle n’a pas une technique bien huilée. « Je ne pense pas que quelque chose a pu me manquer. Mais techniquement, je sais qu’elle est plus forte que moi(…). (…) Le mental était là mais la technique n’a pas pu suivre »

%d blogueueurs aiment cette page :