Camtel Volleyball Championship cadet féminin 2019 : Conquistador champion

Camtel Volleyball Championship cadet féminin 2019 : Conquistador champion

Conquistador de Yaoundé est sacré champion de la première édition du championnat national cadet 2019. Les pouliches de Michel Chadeu ont stoppé les ardeurs de Nzuimanto de Bangangté par 2 sets à 1. C’était au gymnase de la cité capitale hier 20 décembre.

La finale était âprement discutée entre les deux finalistes. Car, chaque set prenait à moyenne 20 minutes. Ce qui prouvait à suffisance le niveau d’engagement de deux clubs. C’était vraiment le mano à mano. Au premier set, les filles de Conquistador ont perché par le mauvais positionnement au bloc. Ses homologues de Bangangté en ont profité pour remporter ce set (25-23).

Au deuxième set, le technicien Michel Chadeu a fait quelques réajustements. Ce qui a d’ailleurs fonctionné car les coéquipières de la jeune libéro de conquistador, Audrey Helles Ngo ont réussi à creuser un écart de 10-3. Mais le club de la ville la plus propre du Cameroun est revenu au score et jusqu’à prendre de l’avance. Hélas quelques fautes techniques causés par certaines joueuses de Nzuimanto ont profité à Conquistador de mettre les pendules à l’heure (1-1) soit (25-23).

Conquistador (en jaune) vs Nzuimanto (en rouge) au cours de la finale de la Camtel Volleyball Championship Cadet féminin 2019.

La rencontre étant disputée au meilleur de trois manches. Le troisième set était d’ores et déjà le dernier tournant crucial pour les deux protagonistes. Les protégées de Romaric Fotso de Nzuimanto n’ont pas totalement libéré la mémoire de la défaite précédente. Car, elles avaient du mal à retrouver le rythme de la première manche. Par contre, Conquistador gardait la même tonalité. La preuve, elles ont pris de l’avance (8-3). Au finish, le club de Yaoundé s’adjuge son premier titre au score de (15-11).

Satisfaction mais déçu

« Satisfaction parce que les enfants sont arrivés à ce niveau. Déjà qu’on n’attendait pas cette petite équipe de Bangangté au sommet du volleyball cadet. Arrivé en finale et tutoyé les meilleures équipes de volleyball est une satisfaction. On ne peut que s’en féliciter. On n’aurait souhaité entrer et finir en beauté mais bon on ne peut pas tout avoir. On espère que les prochaines fois, Nzuimanto pourra écrire son nom en lettre d’or » explique le coach de Nzuimanto de Bangangté, Romaric Fotso.

« (…) l’amateurisme, l’inexpérience des enfants et le cadre tout était nouveau pour elle. Donc on ne peut les en vouloir. Elles ont donné ce qu’elles pouvaient donner » ajoute-t-il.

Le résultat est là

Le patron du banc de touche de Conquistador, Michel Chadeu est satisfait de ses pouliches. « Déjà c’est une première fois d’arriver en finale. Ce sont des enfants de 12, 13, 14 et 10 ans parce que la plus petite a dix ans ; donc à principe elle devrait jouer avec les minimes mais on ne peut pas empêcher aux enfants de progresser. Elles ont le niveau et j’ai dit on va jouer, on va tout donner et le résultat est là.

Je connais le niveau de chacune d’elles, dont quand je mets un six, c’est le six le plus équilibré. Celles qui sont dehors peuvent entrer quand l’équipe est vraiment en difficulté mais tout au long du match on n’a pas été trop en difficulté. Au premier set, on a eu quelques fautes de positionnement au bloc.

 

%d blogueueurs aiment cette page :