Cameroun – Cyclotourisme : Un diplomate catalyse un projet

Cameroun – Cyclotourisme : Un diplomate catalyse un projet

Longtemps dans les tiroirs de la Fédération Camerounaise de Cyclisme (Fecacylisme), l’Ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou donne vie à un pan d’activité sportive et touristique de la petite reine. 

Grâce à son amour pour la petite reine, le diplomate français dynamise la commission fédérale cyclotourisme à la Fécacylisme. C’est à travers un point de presse tenu le 28 février dernier au siège de ladite fédération que le décor a été planté. Le 7 mars prochain le Cameroun va connaître sa toute première randonnée touristique. Deux étapes sont au menu à savoir les parcours Yaoundé – Ngomedzap d’une distance de 22 km et Sangmélima – Ebolowa longue de 70 km. La participation à cette course est sélective car elle sera élitiste.

Christophe Guilhou est le parrain de ce projet. A travers cette initiative, le diplomate veut implémenter trois objectifs. « (…) faire en sorte que la pratique du vélo au Cameroun se développe ; partir à la découverte des routes du Cameroun ; apporter une contribution à certains nombres de thématiques à des gens à qui ça peut être utile ». Au cours de la randonnée, les élèves de l’école publique de Nkoambe recevront des fournitures scolaires.

Le cyclotourisme n’est pas une compétition mais une course qui favorise la découverte et la proximité. Selon le représentant du N°1 français, le partenariat entre l’Ambassade de France au Cameroun et la Fecacyclisme est pour une durée. D’après lui, le trajet se fera une fois par mois. En dehors de l’octroi de don, « la prochaine édition pourra être la sensibilisation sur les questions d’environnement, de santé… » indique Christophe Guilhou.

%d blogueueurs aiment cette page :