Athlétisme – Grand Prix CAA : Le Cameroun en bonne position

Athlétisme – Grand Prix CAA : Le Cameroun en bonne position

La 4ème édition du Grand Prix CAA a porté ses fruits au pays organisateur. La team camerounaise a récolté 12 médailles (2 Or, 6 Argent et 4 Bronze) suivi du Congo trois métaux (2 Or et Une Bronze). Six pays (Congo, Djibouti, RCA, Tchad, Benin et Nigéria) ont finalement pris part à ce rendez-vous athlétique déroulé le 17 octobre dernier au stade Ahmadou Ahidjo. Cette compétition internationale permet aux différents athlètes de chercher les minimas pour les JO.  

 

Après huit mois de trêve due à la pandémie de la covid-19, les athlètes ont renoué aux vieilles habitudes. La 4ème édition du Grand Prix a drainé plusieurs participants venus des pays suscités. Le Cameroun à travers ses athlètes a montré une bonne figure. Dans la catégorie de 400m, la camerounaise Linda Angounou Ngouayaka a franchi en premier la ligne d’arrivée au chrono de 56’’14. La championne du Cameroun a donné un écart de 1’’10 à sa compatriote Adèle Mafogang Tenku. Pourtant, la pensionnaire du Centre International de Dakar ne s’est pas bien entrainée. « Déjà je n’ai pas bien préparé cette compétition à cause du covid-19. Donc il y’a beaucoup  de séances manquées. (…) je savais que je devrais gagner cette course parce que l’expérience est là ; Et puis j’ai la Grace de Dieu sur moi » a-t-elle lancé après sa victoire.

Même son de cloche pour Tetndap Nsangou Aboubakar Sidick qui, a gardé la même hargne malgré une période d’inactivité. L’homme le plus rapide du  Cameroun a encore prouvé sa pointe de vitesse. Le recordman du Cameroun en 2018 a été plus rapide 47’’64 plus que Martial Etoa 49’’04. « C’est une bonne satisfaction de rester au top (…) ça fait huit mois on n’a pas touché une pelouse comme celle-ci. On travaille où on trouvait l’espace et ce n’est pas évident de trouver l’espace à Yaoundé aisément ». Après cette victoire, il reste focus à son objectif de participer aux JO. « L’essentiel pour moi est de casser ce chrono 46’’03 et de descendre sur la barre de 46’’. Vraiment ça me permettrait d’être qualifié pour les JO à venir »

D’autres camerounais ont prouvé leur suprématie à l’instar d’Akamse Mbah champion en 10.000 mètre de marche. Nguaguele Merlina Raphael s’est imposé au 100 m devant le nigérian Arowolo Emmanuel. L’un des sprinteurs favoris du vert-rouge-jaune Emmanuel Eseme déjà qualifié pour les JO n’a pas pu s’exprimer à cause d’une douleur musculaire.

Athlètes étrangers

Le Grand Prix CAA a connu la participation des athlètes de haut niveau. C’est le cas de la béninoise Noëlie Yarigo six fois championne de France. Demi-finaliste aux JO 2016, elle n’a pas eu du mal à ravir la vedette au 800 m. Dans la même lancée, Ngoye Akamabi Natasha de nationalité congolaise dans la discipline du 200 m a fait profil à Stella Njuh. Le sprinteur nigérian Arowolo Emmanuel Olawunmi s’est aussi adjugé la première place au 200 m en 23’’11 devant Merlina Raphael  Nguaguele.

Satisfécit total

Après le Kenya, le Cameroun peut se réjouir de l’organisation nonobstant la pandémie. « (…) nous sommes satisfaits de la performance  de la team camerounaise » a réagi le secrétaire général de la Fédération Camerounaise d’Athlétisme. D’après ce responsable, les yeux sont maintenant rivés vers la course de l’espoir.

Classement final

Cameroun : 2 or, 06 argent, 04 bronze

Congo : 02, 00, 01

Nigéria : 01, 01, 00

Benin : 01, 00, 00

Djibouti : 01, 00, 00

Tchad : 00, 00, 01

RCA : 00, 00, 00

 

 

%d blogueueurs aiment cette page :