54ème fête de la jeunesse : Le SAGO permet aux jeunes de comprendre leur place dans la SND30

54ème fête de la jeunesse : Le SAGO permet aux jeunes de comprendre leur place dans la SND30

En prélude à la fête nationale de la jeunesse, le Salon de l’Action Gouvernementale en abrégé « SAGO » a organisé une conférence publique, le 8 février à Yaoundé, avec pour objectif d’élucider les jeunes sur la place qu’ils occupent dans la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND30).  Plusieurs intervenants ont pris parts à cette assise notamment le Pr. Bertin Soh Fosting et Dr Armand Elono.

La place des jeunes est effective

« La place des jeunes dans la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND30) » était le thème de ladite conférence. Au cours de son exposé sur le document institutionnel de présentation de la SND30, le Pr. Bertin Soh Fotsing, Chef de cellule des mutations sociale et des progrès scientifiques et technologiques au MINEPAT et par ailleurs la cheville ouvrière dudit projet a laissé entendre que l’un des objectifs majeurs dudit document est de former un jeune pour un emploi.  « Dans la stratégie de développement, les axes majeurs c’est dans le secteur social, l’éducation, la santé et les services sociaux de base. (…). On comprend bien que toutes les actions sont en direction des jeunes. Quand on parle de l’industrialisation, elle crée des emplois et ses emplois sont en direction des jeunes. C’est une stratégie qui est véritablement taillée pour la jeunesse camerounaise »

La jeunesse camerounaise est estimée à 75%. C’est dire à quel point le gouvernement doit faire avec cette jeunesse pour afin arriver au bout du tunnel. «  (…) les jeunes sont au centre de ce débat parce que si un document s’occupe de la nation, 75% de la nation c’est les jeunes. Ce document porte sur la transformation du Cameroun pour faire du Cameroun un pays pertinent et émergent en 2035. Les jeunes sont ressortissants de la politique c’est-à-dire que c’est eux qui subissent ou bénéficient des plus grandes contraintes de ce politique. » élucide le Dr Armand Elono, Chargé de cours à l’IRIC.

Le SAGO joue sa partition

Annonçant la tenue de la 10ème édition du SAGO prévue du 18 au 24 juillet prochain sous le thème « Du DSCE à la stratégie Nationale de Développement 2020-2030. Quelles perspectives pour le Cameroun ? ». Le Salon a préféré faire un arrêt sur la jeunesse pour leur édifier sur la stratégie en question. « (…) nous avons jugé nécessaire de parler à notre public cible qu’est la jeunesse, parce que la stratégie nationale de développement s’inscrit dans le cadre de la perspective. Qui dit perspective il s’agit de la jeunesse. Donc, il était important pour nous d’apporter la question sur un tout autre angle en s’interrogeant sur la place qu’occupent les jeunes dans la mise en œuvre de la stratégie nationale du développement. Tout simplement c’est cette jeunesse-là qui la mettra en œuvre, parce que le Cameroun est un pays en majorité de jeune. On dit que nous sommes plus de 60% et donc c’est une force sur laquelle les pouvoirs publics doivent s’appuyer pour pouvoir réussir à implémenter tout ce qui a été prévu dans la SND30 » explique le Chef de projet du SAGO, Patrice Assiga Eyene.

A lui de conclure : « Au sortir de cette conférence, nous lançons car même ce plaidoyer pour que l’Etat à travers ces départements ministériels puissent introduire les programmes de développements au niveau des écoles primaires, lycées et universités pour que nos jeunes commencent à s’imprégner ou s’habituer avec toutes ces notions de développements pour que cela soit plus facile pour parler de mise en œuvre ».   

COMMENTS